Projet : Wonderlhang

Wonderl’Hang, c’est un homme, une femme, un instrument inventé en l’an 2000, une rupture et quatre histoires d’amour. La rencontre de deux Handpans libèrent des harmonies cristallines et planantes ponctués d’intermèdes groovy. Gérard fait l’homme orchestre en jouant simultanément Handpan avec ses mains, la puissante basse du Didgeridoo avec sa bouche et des percussions avec ses pieds alors que Jessica amène des aspects mélodiques et rythmique avec son Ayasa ChaoGuo mais aussi un côté transe acoustique avec la guimbarde, dans un répertoire dansant et rythmé. »

Wonderlhang c’est qui ?

… Once upon a time, une rencontre d’abord « humaine » entre Jessica et Gérard, sur la place de Saint Job à Bruxelles, jour de marché.

« Ensuite, une belle amitié vît le jour … »

La rigueur de Gérard, sa connaissance pratique et théorique de la musique, sa personnalité quelque peu extravertie  s’est très bien assortie avec l’extravagance de Jess, sa persévérance, sa soif d’apprendre et son goût pour l’art, en général.

Après s’être rencontrés personnellement, une alliance musicale est née …

« Quand j’ai rencontré Gérard, j’avais beaucoup d’idée quant à l’usage du hang dans un univers plutôt orienté spectacle … Je n’aurai jamais imaginé en jouer, j’appréhendais même le seul fait de le prendre en main. Gérard s’est rendu en Asie durant trois mois quelques peu après notre rencontre. Il m’a laissé son Pan’Art afin d’inspirer mes idées quant à un projet. J’ai commencé secrètement à tapoter, à en jouer.. A son retour, j’étais accablée de devoir lui rendre son fidèle ami. Chance pour moi, il m’a offert la possibilité d’acquérir un handpan rapidement … il a compris ma détresse et m’a beaucoup aidé à obtenir mon Ayasa Chao Guo venant directement d’Utrecht. Chance inouie … Notre rencontre n’était décidément pas fortuite » (Jess).

Et puis, de fil en aiguille, de jam improvisées en soirées musicales entre amis, l’envie grandissante de créer un répertoire ensemble ne se fut pas attendre.

« Notre alliance est récente et ne fait que progresser.  Jess évolue vite et nous nous comprenons de mieux en mieux, nous devenons complémentaires. Une correspondance musicale est primordiale pour élargir notre répertoire.  Nous jouons pour le plaisir puis nous vient des idées de thèmes, un thème apparait, nous le travaillons, rythmiquement et harmoniquement … Chaque composition est un petit bout d’histoire. Les notes brillantes de son Ayasa complètent très bien les rondeurs de mon Bellart. L’idée est d’agrandir notre répertoire grâce à des improvisations entre nous deux d’abord, mais aussi de laisser s’intégrer d’autres instruments avec des musiciens extérieurs … Wonderlhang ne fait que commencer … » ( Gérard).

Wonderlhang, c’est la fusion harmonique de deux handpan (Ayasa et Bellart en sont les protagonistes) créant un univers magique tantôt zen, tantôt plus rythmé, avec comme but le voyage des sens et des émotions. L’évolution du projet est d’ouvrir notre répertoire à d’autres instruments, et d’amener d’autres groove.